24 avril 2007

LE MONDE ROUGE

      Emma Rovell, infirmière en psychiatrie, s'occupait de ses patients avec attention. J'étais une jeune fille âgée de 22 ans qui était comblée par mon mari et ma fille de quelques mois. J'habitais dans une villa à Montélimar, ma ville natale. Depuis quelques mois, j'aidais un homme qui avait des problèmes psychologiques, celui-ci captait toute mon attention. Cet homme avait la quarantaine, sa maladie le menait dans un monde surnaturel. Plusieurs fois il me parla de ce lieu qui me paraissait odieux, cruel, inhumain et barbare.

      La nuit suivante je fis un rêve concernant les histoires qu'il me racontait. Je me vis avec un couteau sous la gorge et tenu fermement par une personne dont je ne distinguais pas le visage. Puis, d'un coup je me réveillai en transe, tremblant de tous mes membres. J'avais tellement peur que je n'osais pas me rendormir.

                                                 

      Le lendemain j'allais décrire mon rêve à mon patient, j'avais toute confiance en lui. J'arrivais devant sa chambre, j'ouvris sa porte et dis:

"Bonjour, il faut que je vous parle de quelque chose de très important, il faut que ça reste entre nous.

-Moi aussi, répondit l'homme.

-Cette nuit j'ai fais un rêve, j'avais un couteau sous la gorge, quelqu'un me tenait tellement fort, et durement que je ne pouvais plus respirer. Mon coeur battait tellement vite et fort que j'ai cru que je m'évanouissais. La personne qui me tenait fermement était vêtue de noir, je ne pouvais pas voir son visage. Autour je voyais des tête de mort et des os, le ciel était rouge comme le sang. Tout cela me fit très peur et me fit penser à la mort. Et je me réveillai terrifiée et moite.

-C'est tout à fait étonnant, j'ai fait exactement le même rêve que vous", dit l'homme étonné.

      Après avoir fini ma journée, je rentrais chez moi où je retrouvais mon mari et ma fille. Quand le moment vint de nous coucher, j'avais peur de m'endormir. Quelques heures après, je réussis à dormir et je fis de nouveau le même cauchemar horrible.Il y avait toujours l'ombre de cet homme et je sentis une douleur atroce au cou et vis une tache rouge de sang sur le haut de ma chemise de nuit. Cette souffrance me reveilla en sursaut. Et je vis mon patient devant moi. Il me tendait la main et me disait :

"Venez avec moi je vous emmène dans mon monde."

                                                 

Je me sentis obligée de me lever et d'aller vers lui, il me prit la main et me serra tellement fort que je reconnus l'homme de mon cauchemar. Ma chambre disparut et je vis apparaître le lieu de mon rêve:"le monde rouge" . Je lui dis :

"Comment sommes-nous arriver jusque ici?

-Vous savez trop de choses sur moi, donc je me vois obligé de vous tuer.

-Non! Mais Pourquoi ? Nous pouvons parler ensemble de ce malentendu."

Il me prit dans ces bras et sortit un couteau, qu'il me mit sous la gorge, il me frôla et je sentis couler du sang le long de mon cou. Je criai de douleur, il me laissa tomber à terre et je le vis disparaître et......

     Je me réveillai d'un mouvement brusque, je me levai, et me dirigeai devant mon miroir et je vis une cicatrice sur mon cou

Dormais-je ou pas? Avais-je vraiment été victime de cet acte...

texte écrit par : VIRGINIE LARGERON  &   MARION MONTABONNET

paradoxe.bleublog.ch/perso.orange.fr/www.graphfr.com

                                                                        

Posté par college st jo à 08:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur LE MONDE ROUGE

Nouveau commentaire